Les carrières, un patchwork d'habitats rares à haute valeur biologique

Plus que toute autre industrie, les carrières entretiennent avec les écosystèmes et le milieu environnemental un lien très étroit.

Si l’ouverture d’une carrière provoque inévitablement une perturbation importante de la topographie et de l’occupation du sol, son exploitation va très souvent permettre de créer différents habitats à haute valeur biologique et devenus rares en Belgique.

Ces milieux sont d’autant plus profitables pour le développement de la biodiversité qu’ils sont souvent créés en nombre dans les carrières avec des interactions fortes entre eux et relativement protégés des agressions externes.

En Belgique, les populations de plusieurs espèces fortement raréfiées par l’activité humaine (Hirondelle de rivage, Lézard des souches, Crapauds calamites…) sont très dépendantes pour leur survie du maintien de l’activité extractive.

Téléchargez la plaquette d’information réalisée par Fediex et Pierre et Marbres de Wallonie, dans le cadre de la Charte sectorielle « Carrières et Biodiversité ».